Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/03/2014

Retour sur le Salon du Golf 2014...

IMG_1238.JPGPour la première fois cette année, l'association française des kinésithérapeutes et ostéopathes du golf était présente au Salon du golf de Paris .

Je tiens dans un premier temps à remercier notre partenaire TechnoSwing, avec qui nous a accompagné lors de cette expérience . Le partage des connaissances était parfait pour répondre à toutes les interrogations posées . Le côté technique basé sur le travail des appuis et le côté biomécanique pour interpréter ou repérer un problème .

De nombreuses personnes étaient intéressés, en partant du professionnel (PGA), du golfeur émérite ou débutant, directeur de golf au responsable d'école de golf.


En conséquence les questions sur notre association ont été nombreuses et diverses. J ́ai pu y répondre en nous appuyant sur les actions réalisées précédemment , espace préparation et récupération épreuve jeune et grand prix, rôle dans les écoles de golf, suivi de golfeur , travail avec la ffg et les différentes ligues .

J'ai appuyé mon discours grâce au document sur le pied du golfeur réalisé par notre consœur Céline Del Bourgo.

La rencontre avec quelques uns des membres de notre association à permis de conforter la place de l'AFKG dans le milieu du golf et de présenter les événements à venir pour l'année 2014 .

Je finirais juste par remercier Thomas LEVET,qui a eu la gentillesse de m' accorder quelques minutes. Son intérêt pour l ́AFKG était réel .

À l'année prochaine
Philippe VIGNON, membre de l'AFKG 

22:43 Publié dans Actualité/Calendrier, Les Adhérents et adresse, Temoiniage | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

27/06/2012

Alain Carmand, kiné de l’équipe de France

 21/06/2012 - En direct du British Amateur, 18 23 juin

En charge de la fameuse équipe de handball de Montpellier depuis 1990, ce thérapeute veille sur les meilleurs golfeurs amateurs français depuis un an et demi.

On pourrait croire qu’un kiné travaille exclusivement dans une salle de soins. Certains le font certainement, mais pas Alain Carmand. En plus des massages et des soins éventuels qu’il apporte aux joueurs, il arpente les parcours de golf. Il profite des beaux coups tapés par ses patients, jouit éventuellement des beautés du paysage, mais s’attache surtout à observer la gestuelle des joueurs.

« Il faut essayer de comprendre la posture de forme des athlètes, c’est à dire comment se positionne leur corps quand ils vont bien, explique-t-il. Cela ne veut pas dire qu’ils doivent forcément se tenir tout droit. Certains sportifs paraissent tout tordus mais leur position de torsion est celle dans laquelle ils sont le plus équilibrés. Par rapport à cela, il faut essayer de déterminer les carences de chacun. »

Le golf, avec ses joueurs de gabarits très différents, illustre parfaitement ce point de vue. « Il y a des physiques qui a priori ne sont pas fait pour des activités physiques mais qui compensent par une grande technicité. Il n’y a pas de morphotype figé. Certains sont petits, gros ou maigres, d’autres grands, maigres ou gros, et chacun va adapter son jeu à sa morphologie et à ses qualités naturelles. »

C’est pourquoi la démarche d’Alain Carmand consiste, avant de réfléchir aux spécificités d’un sport, à savoir comment un corps doit fonctionner pour faire une activité sportive quelle qu’elle soit. Ce n’est qu’ensuite que l’on doit se pencher sur les zones du corps les plus sollicitées. « Chez le golfeur, les axes de rotation, les chevilles, les genoux, les hanches et le bassin, sont essentiels pour que le geste soit le plus harmonieux possible, le moins contraignant et le moins usant », détaille-t-il.

La notion de corps parfait est donc à bannir absolument. Pour Amain Carmand, tous les sportifs sont hors normes, autant physiquement que mentalement. Son but n’est donc pas de modifier un corps mais de l’aider à assurer avec aisance des mouvements déterminés.
« Pour effectuer un geste technique donné, le corps doit recourir à des compensations. Si celles-ci équilibrent bien le geste en question, il pourra être répété cent fois avant que n’apparaissent la fatigue, l’usure, puis une mauvaise qualité technique. Dans le cas contraire, la limite de répétition sera limitée. »

L’une des priorités du kiné de l’équipe de France est la nécessité de travailler en commun avec les entraineurs qui se trouvent confrontés à des limitations techniques de leurs joueurs dont l’origine peut être physique. « Ce qui est très intéressant avec Renaud Gris, c’est qu’on ne sectorise pas les compétences. Les kinés doivent comprendre les questions que se posent les entraîneurs ou celles des joueurs qui se plaignent de telle ou telle partie de leur corps. Les réponses sont souvent d’ordre biomécanique et entraînent soit des soins, soit un changement de direction de travail pour l’entraîneur et son joueur. »

L’autre axe de travail fondamental d’Alain Carmand, qui est également ostéopathe, est la prévention. A partir du moment où l’on constate que le sport de haut niveau est traumatisant pour le corps, le but est d’aider les sportifs à s’user le moins possible. « Notre travail consiste à les aider à se connaître le mieux possible. C’est pourquoi nous leur donnons des clefs pour le réveil musculaire, les étirements, la récupération qu’ils doivent pouvoir assurer eux-mêmes. Cela s’étend également au domaine diététique. D’une façon générale, il s’agit de leur permettre de reconnaître leurs faiblesses, de tous ordres, et de leur apprendre à se soigner avant d’être malade. »

Dans le cadre d’une épreuve telle que le British amateurs, au cours de laquelle les joueurs peuvent avoir à jouer dix parcours en sept jours, ces mesures semblent pour le moins nécessaires. Mais la carrière sportive des membres de l’équipe de France ne s’arrêtera pas là. « L’idéal est de disposer d’un maximum de spécialistes pendant une période mais pour rapidement ne plus en avoir du tout. L’autonomie des golfeurs est fondamentale. Dans leur vie sportive à venir, ils ne doivent pas être dépendants d’un spécialiste ou d’un gourou, de quelque sorte qu’ils soient. »

Jean-Louis Aragon

09:05 Publié dans Temoiniage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : kiné, équipe, france | |  Facebook |

31/03/2012

Reprise du golf après une grossesse: Karine ICHER témoigne!

Bonjour Karine Icher (site),

 
golf,maternité,kiné,ostéopathie,prévention,performance,santéMerci d'avance d'avoir bien voulu répondre à nos questions, dans le cadre de nos témoignages « golf santé » de l’Association Française des kinés et ostéopathes du Golf AFKG.
 
Nous sommes particulièrement intéressés par ton profil et expérience en tant que golfeuse pro LPGA récemment maman, Lola étant née l’été 2011.
 
Nous sommes très curieux de découvrir quelles préparations pré et post-natales tu as pu faire pour revenir au haut niveau en ce début de saison 2012.
 
 
Alors, pour commencer, peux-tu nous raconter tes sensations de golfeuse enceinte?
 
J’ai pu rapidement noter une perte de longueur énorme au drive. J’avais peur de forcer et faire mal au bébé. Au début, c'était dur car en plus j'étais malade. Puis vers le 4/ 5eme mois, ça a été mieux, la longueur est un peu revenue, pour la reperdre finalement.
J'ai eu de bon feelings au petit jeu, par contre le putting s'est détérioré du moment où j'ai commencé à avoir du ventre. Posture modifiée, chose que je paye encore car j'ai joué jusqu'a 7 mois et est pris de mauvaises habitudes.
 
 
golf,maternité,kiné,ostéopathie,prévention,performance,santéGêne posturale au putting évoquée par Karine due aux transformations morphologiques
 
Quels conseils donner aux joueuses de golf enceintes?
 
Les conseils pour les golfeuses professionnelles : si elle peuvent jouer , qu'elles s'éclatent car c'est souvent en jouant relâchée qu'on joue le mieux. 
Pour les amateurs, d'y aller « mollo » , mais surtout de ne pas avoir peur de quoi que ce soit. Si le médecin donne son feu vert, alors il est vrai que la marche est très bonne !  
Par contre, à mon avis, être suivie par un ostéopathe est indispensable.
 
Quelles peuvent être, selon toi, les contre-indications au golf enceinte?
Je pense que des contractions précoces en sont et un dos fragile, qui ne fera que plus souffrir en jouant. 
 
Jusqu’à quand as-tu pu jouer?
J’ai joué jusqu’à 7 mois.
 
Quelles contraintes physiques cela entraine?
Enceinte, je n’ai presque pas pratiqué de séances de musculation, donc il s’en suit une perte de tonicité
De plus, pendant la grossesse, les ligaments deviennent plus laxes, ce qui n'améliore pas le tonus.
 
As-tu bénéficié d'une préparation physique différente?
Oui, que du cardio ( vélo, marche, elliptique) et j'ai arrêté la musculation a 3 mois.
 
Quelles modifications ont été apportées?
Moins de quantité !
 
As-tu reçu des soins médicaux ou paramédicaux pendant cette période? 
Oui, j'ai été suivi, toute ma grossesse, par mon ostéopathe. Il a beaucoup travaille sur les viscères, le bébé aussi, et du crânien.
 
Si oui, quoi et pour quels problèmes, et cela t'a-t-il aidé/soulagé?
Cela m'a aidé à garder un corps assez sain, grâce à quoi j’ai pu jouer assez tard, sans  douleurs spécifiques.
 
Ensuite, après l'arrivée de Lola, avais-tu prévu de revenir si vite à la compétition?
Oui, en tout, je n'ai arrêté de jouer que 3  mois. J'ai arrêté le 1er juin, Lola est née le 13 aout et j'ai repris le chemin des salles de gym et du golf le 12 septembre.
 
Quelles peuvent être, selon toi, les contre-indications à une reprise trop rapide de l'activité sportive de haut Niveau en golf?
Je pense que, surtout au golf, une mauvaise rééducation périnéale peut être une contre-indication à une reprise trop précoce.
Et puis au niveau pro, reprendre trop tôt peut fatiguer.
 
Quels efforts cela a pu représenter?
Je suis désolée mais clairement, la reprise du physique, j'en ai chié grave !!!!!!
Sur le plan golfique et technique, les sensations étaient très bizarres la 1ère semaine. Et sans hésiter, j’ai ressenti une fatigue supplémentaire.
 
Penses-tu avoir fait une rééducation post-partum classique ou spécifique à ton activité  professionnelle?
Non.
 
 
golf,maternité,kiné,ostéopathie,prévention,performance,santéNous connaissons l'importance de la force et la vélocité des abdominaux profonds en golf, et de ce fait, as-tu bénéficié d'un travail hypopressif classique des abdos post-partum ou d'un travail abdos en répétition gainage ?
Oui, j’ai fait beaucoup d'abdominaux, mais avec en même temps des exercices pour le périnée.
 
 
Avec l'utilisation de matériels physio (swiss ball, élastiques, piscine)?
Non, juste allongée par terre.
 
As-tu suivi une nutrition particulière avant et après la naissance de ta fille?
Non, j'ai fait hyper gaffe. Je n'ai pris que 10kg pendant ma grossesse.
 
Cela aide-t-il à la performance?
Oui, car avec des kilos en trop, ce n'ai que plus dur !
 
De qui t'es-tu entourée?
 De mon ostéopathe : Michel Remesy.
 
Ton staff médical ou paramédical était-il différent des années précédentes?
Non, les mêmes.
 
 
 
Un Grand MERCI à Karine, grande championne et professionnelle, qui  a fait, une fois de plus, preuve d’une grande générosité. 
 
Delphine CHOTIN (Secrétaire)

16:00 Publié dans Maternité, Temoiniage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : golf, maternité, kiné, ostéopathie, prévention, performance, santé | |  Facebook |

06/02/2012

La Récupération Physique des golfeurs lors des championnats amateurs Division Régionales/ Nationales VRAIES QUESTIONS ???


Du vécu pour beaucoup de golfeurs (euses) aux trucs et astuces vers la performance :

Le golfeur amateur ne peut et ne doit pas avoir la même exigence à l’année, en termes de récupération physique, qu’un athlète professionnel de haut niveau qui enchaine les tournois.

Néanmoins, ces mêmes golfeurs amateurs devraient insister encore plus sur la récupération lors des semaines de division, pour compenser leur manque de préparation physique.

De plus, lors des compétitions sur plusieurs tours, les golfeurs de club doivent enchainer le parcours de reconnaissance puis trois à quatre jours de compétitions, soit parfois jusqu’à 5 parcours de golf !

Les jambes peuvent être lourdes et les muscles douloureux….

Mais finalement, où est la réalité de tout cela pour un joueur amateur qui part plusieurs jours en équipe avec les copains/copines pour réaliser l’exploit !

Comment un professionnel de santé, tel que le kiné, pourrait-il motiver ses joueurs (euses) à s’étirer, bien s’hydrater, se coucher tôt ou éviter les repas lourds et arrosés ????

Autant de questions pas évidentes mais essentielles pour la PERFORMANCE qu’on veut tous.

On a tous connus des matchs faciles, des équipes au-dessus du lot, qui ont la chance de gagner largement leur rencontre….mais tout joueur de division a également connu les matchs interminables, ou le 5ème match-play décisif se termine au 20ème trou en play-off avec toute l’adrénaline qui le moment comporte….

La réelle question est, si victoire : comment récupérer au mieux pour être performant et toujours aussi agressif le lendemain pour gagner la finale ?

N’oublions pas de trinquer avec l’adversaire, fêter les bons résultats avec l’équipe mais une récupération simple et efficace n’empêche pas ses bons moments de sport !

 

Voici quelques astuces de récupérations faciles après parcours pour favoriser un bon retour veineux :

 

récupération,golf,prévention,division,kiné,ostéopathie

Recupération avec le veinoplus (Photo)

  • Eviter les douches ou bains chauds
  • Favoriser l’alternance de chaud/froid sur les jambes et surtout les mollets
  • Positionner les jambes en déclive pendant 20 minutes environ
  • Alterner étirement des mollets, contre un mur ou en fente avant, avec quelques contractions des mollets, allongé sur le dos en ramenant les chevilles vers soi une dizaine de fois
  • Effectuer quelques étirements des 3 ou 4 groupes musculaires très sollicités dans la pratique du golf (mollets, psoas, pectoraux et fléchisseurs des doigts)….pas forcément immédiatement après le parcours, vous rester « chaud » quelques heures !
  • Privilégier des séances de stretching en groupe avec les copains (ines)
  • Hydratation sur parcours cohérente à la température et au temps
  • Porter des chaussettes de contention spéciale golf en récupération active sur le terrain
  • Utiliser un retour veineux par courant électrique, Veinoplus 20 minutes
  • Dormir 7 à 8 heures

 

      Eviter l’alcool, vin blanc ou autres….mais une bière après parcours ne peut pas faire mal !!!

récupération,golf,prévention,division,kiné,ostéopathie

Attention !!! La récupération physique n’est pas un synonyme de

« ramollissement après effort ».


  • Encore une fois, les sportifs de haut niveau ont une gestion de ces piques d’adrénaline…nous, beaucoup moins.
  • Ne perdons pas notre bonne « agressivité » pendant tournois par excès de confort et récupération PASSIVE !!!
  • Finis les derniers tours épuisants et lourds ! A vous les performances physiques…techniques, il reste à filer au practice.
  • Je souhaite à tous bon golf et bonne récupération.

 

Delphine CHOTIN index 2

Membre AFKG.

 

14:36 Publié dans Prévention, Temoiniage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : récupération, golf, prévention, division, kiné, ostéopathie | |  Facebook |