Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/03/2014

Comment récupérer après une partie....

Chaque effort physique, en compétition, en entrainement, provoque des perturbations dans l’organisme:

- augmentation de la température du corps avec perturbation du retour veineux
- pertes d’eau et de sel
- diminution des réserves énergétiques
- perte d’élasticité musculaire…

Il convient donc, dans un premier temps, de respecter sa fatigue !
Cette période de récupération est indispensable car elle permet la reconstitution des ressources pour permettre à l’organisme d’être de nouveau opérationnel pour pouvoir enchaîner les entrainements ou journées de compétition.
Il faut alors favoriser un retour au calme progressif de l’organisme et favoriser le retour à un bon équilibre général, tant physiologique, mécanique que mental.
Alors, quels gestes et actions essentiels à la récupération ?

1- Restaurer son capital hydrique : boire de l’eau de préférence riche en sels minéraux et à température ambiante.
2- Laisser refroidir le corps sans prendre froid : si vos vêtements sont trempés, enfilez un change immédiatement car la moiteur d’après effort peut entrainer des contractures ou coup de froid.
3- N’allez pas tout de suite sous la douche : attendez au moins 20 minutes.
4- Favorisez le retour veineux : avec des chaussettes de contention adaptées, à condition de rester en mouvement mais pas trop longtemps, ou en utilisant des appareils d’électrostimulation comme le Veinoplus, dédié spécifiquement à l’accélération du retour veineux.

Mais l’élément essentiel pour bien récupérer sera le sommeil ! 

Un sommeil lent profond de qualité aura comme effets : 

- de permettre une bonne sécrétion de l’hormone de croissance pour favoriser la reconstruction des tissus musculaires lésés durant l’effort.
- une diminution de l’excitabilité des cellules du cerveau, entrainant un relâchement général des muscles
- une stimulation des défenses immunitaires
- une stimulation des processus cognitifs : apprentissage, mémorisation des gestes techniques…

Quels sont les outils qui nous aident à mieux récupérer ?

- le massage : il aide à l’évacuation des déchets. Il peut être manuel ou associé à des technologies comme Indiba Activ Therapy qui permettent d’accélérer la régénération de tous nos tissus.
- Les étirements : souvent sujets à polémique. Ils ne doivent jamais être intenses et de grandes amplitudes, et surtout, jamais douloureux. On ne cherche pas à s’assouplir mais simplement à permettre à nos muscles de retrouver une longueur proche de leur longueur initiale.
- L’Ostéopathie : l’efficacité du traitement ostéopathique permet de conserver l’équilibre du corps pour pratiquer une activité sportive durable. Le traitement ostéopathique améliore le potentiel et la puissance musculaire, la coordination, la souplesse articulaire et ligamentaire ainsi que la capacité respiratoire.
- Les bains froids : ils améliorent la circulation veineuse de retour. Le système Cryo Control permet aujourd’hui l’accessibilité à ce genre de pratique.
- Les bains chauds : sont à utiliser uniquement à distance de l’effort dans un but de détente générale, avant le coucher.
- La Relaxation : elle permet une détente du corps par le relâchement musculaire et l’évacuation des tensions physiques, mentales et psychiques.
- Le retour veineux : par l’utilisation du Veinoplus Sport, le seul appareil d’électrostimulation dédié à l’optimisation du retour veineux.

Bonne récup !

Article publié sur le site Vision Golf rubrique santé.
Laurent Tiffounet, Kiné/Ostéopathe- Préparateur Mental
Equipe de France de Golf Dames

 

22:14 Publié dans Récupération | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : récupération, golf, froid, retour veineux, muscles, technique, swing, santé | |  Facebook |

31/03/2012

Reprise du golf après une grossesse: Karine ICHER témoigne!

Bonjour Karine Icher (site),

 
golf,maternité,kiné,ostéopathie,prévention,performance,santéMerci d'avance d'avoir bien voulu répondre à nos questions, dans le cadre de nos témoignages « golf santé » de l’Association Française des kinés et ostéopathes du Golf AFKG.
 
Nous sommes particulièrement intéressés par ton profil et expérience en tant que golfeuse pro LPGA récemment maman, Lola étant née l’été 2011.
 
Nous sommes très curieux de découvrir quelles préparations pré et post-natales tu as pu faire pour revenir au haut niveau en ce début de saison 2012.
 
 
Alors, pour commencer, peux-tu nous raconter tes sensations de golfeuse enceinte?
 
J’ai pu rapidement noter une perte de longueur énorme au drive. J’avais peur de forcer et faire mal au bébé. Au début, c'était dur car en plus j'étais malade. Puis vers le 4/ 5eme mois, ça a été mieux, la longueur est un peu revenue, pour la reperdre finalement.
J'ai eu de bon feelings au petit jeu, par contre le putting s'est détérioré du moment où j'ai commencé à avoir du ventre. Posture modifiée, chose que je paye encore car j'ai joué jusqu'a 7 mois et est pris de mauvaises habitudes.
 
 
golf,maternité,kiné,ostéopathie,prévention,performance,santéGêne posturale au putting évoquée par Karine due aux transformations morphologiques
 
Quels conseils donner aux joueuses de golf enceintes?
 
Les conseils pour les golfeuses professionnelles : si elle peuvent jouer , qu'elles s'éclatent car c'est souvent en jouant relâchée qu'on joue le mieux. 
Pour les amateurs, d'y aller « mollo » , mais surtout de ne pas avoir peur de quoi que ce soit. Si le médecin donne son feu vert, alors il est vrai que la marche est très bonne !  
Par contre, à mon avis, être suivie par un ostéopathe est indispensable.
 
Quelles peuvent être, selon toi, les contre-indications au golf enceinte?
Je pense que des contractions précoces en sont et un dos fragile, qui ne fera que plus souffrir en jouant. 
 
Jusqu’à quand as-tu pu jouer?
J’ai joué jusqu’à 7 mois.
 
Quelles contraintes physiques cela entraine?
Enceinte, je n’ai presque pas pratiqué de séances de musculation, donc il s’en suit une perte de tonicité
De plus, pendant la grossesse, les ligaments deviennent plus laxes, ce qui n'améliore pas le tonus.
 
As-tu bénéficié d'une préparation physique différente?
Oui, que du cardio ( vélo, marche, elliptique) et j'ai arrêté la musculation a 3 mois.
 
Quelles modifications ont été apportées?
Moins de quantité !
 
As-tu reçu des soins médicaux ou paramédicaux pendant cette période? 
Oui, j'ai été suivi, toute ma grossesse, par mon ostéopathe. Il a beaucoup travaille sur les viscères, le bébé aussi, et du crânien.
 
Si oui, quoi et pour quels problèmes, et cela t'a-t-il aidé/soulagé?
Cela m'a aidé à garder un corps assez sain, grâce à quoi j’ai pu jouer assez tard, sans  douleurs spécifiques.
 
Ensuite, après l'arrivée de Lola, avais-tu prévu de revenir si vite à la compétition?
Oui, en tout, je n'ai arrêté de jouer que 3  mois. J'ai arrêté le 1er juin, Lola est née le 13 aout et j'ai repris le chemin des salles de gym et du golf le 12 septembre.
 
Quelles peuvent être, selon toi, les contre-indications à une reprise trop rapide de l'activité sportive de haut Niveau en golf?
Je pense que, surtout au golf, une mauvaise rééducation périnéale peut être une contre-indication à une reprise trop précoce.
Et puis au niveau pro, reprendre trop tôt peut fatiguer.
 
Quels efforts cela a pu représenter?
Je suis désolée mais clairement, la reprise du physique, j'en ai chié grave !!!!!!
Sur le plan golfique et technique, les sensations étaient très bizarres la 1ère semaine. Et sans hésiter, j’ai ressenti une fatigue supplémentaire.
 
Penses-tu avoir fait une rééducation post-partum classique ou spécifique à ton activité  professionnelle?
Non.
 
 
golf,maternité,kiné,ostéopathie,prévention,performance,santéNous connaissons l'importance de la force et la vélocité des abdominaux profonds en golf, et de ce fait, as-tu bénéficié d'un travail hypopressif classique des abdos post-partum ou d'un travail abdos en répétition gainage ?
Oui, j’ai fait beaucoup d'abdominaux, mais avec en même temps des exercices pour le périnée.
 
 
Avec l'utilisation de matériels physio (swiss ball, élastiques, piscine)?
Non, juste allongée par terre.
 
As-tu suivi une nutrition particulière avant et après la naissance de ta fille?
Non, j'ai fait hyper gaffe. Je n'ai pris que 10kg pendant ma grossesse.
 
Cela aide-t-il à la performance?
Oui, car avec des kilos en trop, ce n'ai que plus dur !
 
De qui t'es-tu entourée?
 De mon ostéopathe : Michel Remesy.
 
Ton staff médical ou paramédical était-il différent des années précédentes?
Non, les mêmes.
 
 
 
Un Grand MERCI à Karine, grande championne et professionnelle, qui  a fait, une fois de plus, preuve d’une grande générosité. 
 
Delphine CHOTIN (Secrétaire)

16:00 Publié dans Maternité, Temoiniage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : golf, maternité, kiné, ostéopathie, prévention, performance, santé | |  Facebook |