Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/02/2014

Bibliographie: lombalgie et pratique du golf

Am J Med Sport. 1993 mai-juin, 21 (3) :385-8.

Analyse électromyographique du tronc chez les golfeurs.


Résumé

Golf est un sport populaire pour les hommes et les femmes.Le tronc est la zone la plus commune de blessures au cours duswing. 

Le but de cette étude était de décrire et de comparer les modes de travail des muscles du tronc pendant leswing. 

Vingt-trois golfeurs ayant un handicap de cinq ou inférieur se sont portés volontaires pour cette étude. Des électrodes électromyographiques ont été placés sur les abdominaux obliques les muscles érecteurs et les muscles spinaux bilatérale. Les résultats ont démontré une activité relativement faible dans les muscles au cours du backswing (en dessous de 30% de FMax), et une activité relativement élevée et constante tout au long du reste du swing (au-dessus de 30% de Fmaximal, à l'exception de la spinaux contro latéraux pendant suivi jusqu'à la fin, qui était de 28% test musculaire maximale). 

Cette activité élevée et constante a démontré l'importance des muscles du tronc lors d'unswing. Ces résultats indiquent la nécessité d'un programme d'exercice prévention et de réadaptation efficace pour le golfeur.

PMID:
 
8346752
 
[PubMed - indexé pour MEDLINE]

21:57 Publié dans Prévention, Rachis | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : golf, muscles, tronc, prévention, bibliographie | |  Facebook |

06/02/2012

La Récupération Physique des golfeurs lors des championnats amateurs Division Régionales/ Nationales VRAIES QUESTIONS ???


Du vécu pour beaucoup de golfeurs (euses) aux trucs et astuces vers la performance :

Le golfeur amateur ne peut et ne doit pas avoir la même exigence à l’année, en termes de récupération physique, qu’un athlète professionnel de haut niveau qui enchaine les tournois.

Néanmoins, ces mêmes golfeurs amateurs devraient insister encore plus sur la récupération lors des semaines de division, pour compenser leur manque de préparation physique.

De plus, lors des compétitions sur plusieurs tours, les golfeurs de club doivent enchainer le parcours de reconnaissance puis trois à quatre jours de compétitions, soit parfois jusqu’à 5 parcours de golf !

Les jambes peuvent être lourdes et les muscles douloureux….

Mais finalement, où est la réalité de tout cela pour un joueur amateur qui part plusieurs jours en équipe avec les copains/copines pour réaliser l’exploit !

Comment un professionnel de santé, tel que le kiné, pourrait-il motiver ses joueurs (euses) à s’étirer, bien s’hydrater, se coucher tôt ou éviter les repas lourds et arrosés ????

Autant de questions pas évidentes mais essentielles pour la PERFORMANCE qu’on veut tous.

On a tous connus des matchs faciles, des équipes au-dessus du lot, qui ont la chance de gagner largement leur rencontre….mais tout joueur de division a également connu les matchs interminables, ou le 5ème match-play décisif se termine au 20ème trou en play-off avec toute l’adrénaline qui le moment comporte….

La réelle question est, si victoire : comment récupérer au mieux pour être performant et toujours aussi agressif le lendemain pour gagner la finale ?

N’oublions pas de trinquer avec l’adversaire, fêter les bons résultats avec l’équipe mais une récupération simple et efficace n’empêche pas ses bons moments de sport !

 

Voici quelques astuces de récupérations faciles après parcours pour favoriser un bon retour veineux :

 

récupération,golf,prévention,division,kiné,ostéopathie

Recupération avec le veinoplus (Photo)

  • Eviter les douches ou bains chauds
  • Favoriser l’alternance de chaud/froid sur les jambes et surtout les mollets
  • Positionner les jambes en déclive pendant 20 minutes environ
  • Alterner étirement des mollets, contre un mur ou en fente avant, avec quelques contractions des mollets, allongé sur le dos en ramenant les chevilles vers soi une dizaine de fois
  • Effectuer quelques étirements des 3 ou 4 groupes musculaires très sollicités dans la pratique du golf (mollets, psoas, pectoraux et fléchisseurs des doigts)….pas forcément immédiatement après le parcours, vous rester « chaud » quelques heures !
  • Privilégier des séances de stretching en groupe avec les copains (ines)
  • Hydratation sur parcours cohérente à la température et au temps
  • Porter des chaussettes de contention spéciale golf en récupération active sur le terrain
  • Utiliser un retour veineux par courant électrique, Veinoplus 20 minutes
  • Dormir 7 à 8 heures

 

      Eviter l’alcool, vin blanc ou autres….mais une bière après parcours ne peut pas faire mal !!!

récupération,golf,prévention,division,kiné,ostéopathie

Attention !!! La récupération physique n’est pas un synonyme de

« ramollissement après effort ».


  • Encore une fois, les sportifs de haut niveau ont une gestion de ces piques d’adrénaline…nous, beaucoup moins.
  • Ne perdons pas notre bonne « agressivité » pendant tournois par excès de confort et récupération PASSIVE !!!
  • Finis les derniers tours épuisants et lourds ! A vous les performances physiques…techniques, il reste à filer au practice.
  • Je souhaite à tous bon golf et bonne récupération.

 

Delphine CHOTIN index 2

Membre AFKG.

 

14:36 Publié dans Prévention, Temoiniage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : récupération, golf, prévention, division, kiné, ostéopathie | |  Facebook |

23/12/2011

PRISE EN CHARGE KINE AU SEIN DE L’ECOLE DE GOLF D’AMNEVILLE

Belle initiative sur l’école de golf du club dAmneville et bravo Céline pour cette action.

 

1.png

 

Avec la participation des 3 pro qui assurent les cours de golf alternativement dans les différentes sections : du baby golf à la section teams jeunes qui représente les espoirs du club, jai mis en place pour chacune des 5 catégories de l’école de golf un échauffement dune dizaine de minutes au début et un temps de récupération et d’étirement denviron 30 minutes à la fin de chaque cours. 

Mon action consiste à faire comprendre aux enfants du baby golf à partir de 4 ans et jusqu aux jeunes espoirs, que le golf est un sport et que comme dans chaque sport un échauffement et des étirements sont nécessaires pour préserver son corps. Chose difficile lorsque ce sont des jeunes qui jouent depuis 10 ans sans avoir rien fait de ce côté là. 

Depuis début septembre, je vois chaque mercredi et/ou samedi 4 ou 5 groupes de 12 à 15 enfants.

Les petits sont attentifs et font ce que je leur dis avec quelques difficultés à maîtriser les mouvements de leurs corps mais ceci est normal compte tenu de leur niveau d’évolution motrice. Ils essaient de faire bien.

Les enfants de 7 à 13 ans sont très dissipés et préfèrent jouer au golf que de faire «des exercices de gymnastique».

Les plus grands et surtout ceux classés se rendent bien compte que l action que jai mis en place leur permet lors du jeu et surtout en compétition  que les premières balles sont plus faciles après un éveil musculaire ou échauffement. Selon leur dires, le jeu est plus efficace plus rapidement après notre petit échauffement. La récupération leur permet d’être moins courbaturé et de reprendre plus rapidement le lendemain.

Avec les pro, jai aussi fait une fiche de bilan du swing afin de déterminer pour les espoirs, leurs points faibles au niveau de leur mobilité, stabilité  et vitesse. Pendant la période hivernale, je voudrais leur faire un petit programme physique pour améliorer leurs difficultés et surtout leur montrer que le physique est aussi important que dans nimporte quel sport.

Je constate que mon action est leur est bénéfique, même si les jeunes ne savent pas forcément exprimer leurs ressentis. Ils viennent de plus en plus demander des conseils sur les exercices à faire, est ce quils le font bien et si je peux leur donner dautres petits conseils selon leur jeu ou morphologie.

 

08:17 Publié dans Prévention, Temoiniage | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

21/12/2011

Espace de récupération lors des Cartes Européennes

La FFG met à la disposition des joueurs une unité (Kinés des équipes Nationales, Médecins Fédéral, préparateur physique) pour aider les joueurs à conserver et améliorer tout au long de cette période leur niveau de performance. Vous trouverez ci dessous des conseils, des fiches, une vidéo des outils de récupérations.

La semaine est longue, éprouvante physiquement et nerveusement. 10 journées pour certains et un enchaînement pour ceux qui viennent de passer les PQ2 et que nous félicitons pour cette première performance. Les organismes ont besoin d'être préparer, suivi..tout au long de la semaine et ceux dès le début.

L'espace est mis en place deux jours avant le début de l'épreuve.

Premier réflexe pour les joueurs: découvrir les intervenants et mettre en place une routine:

 

Conseils pendant la Compétition:

 

Ouverture: 1h30 avant le premier départ

Nous conseillons de bien anticiper le timing pour ne pas oublier votre éveils et échauffements  (vidéo)musculaires qui permet d'améliorer ton échauffement technique et ce:

  • Il optimiser la concentration,ta confiance, tes sensations

  • Il permet de prendre conscience de  l'état physique du jour,

  • Il échauffe les muscles, les articulations...

 

Après le parcours 

  • Pour des soins éventuels
  • De la récupération : massage, étirements, veinoplus,... en fonction de tes demandes
  • Pour t'aider dans le rétro-planning de ta journée du lendemain (alimentaire, physiologique....)

 

Vous trouverez dans l'espace: swiss ball, tapis, élastiques, médecin ball, appareil d'électrostimulation pour la récupération...., barres alimentaires, boissons de récupération et d'éffort...

 

 

Mathias Willame (Kiné Fédéral National)

 

21:43 Publié dans Prévention, Récupération | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |